Partager sur facebook Partager sur twitter Imprimer la page Enregistrer la page en document PDF

Etre piéton

Mis à jour le 27 décembre 2016

Comme tous les usagers de l'espace public, les piétons ont des droits et des devoirs, établis par le Code de la route.
Piétons ©ChristopheGoussard

Où marcher ?

En ville comme à la campagne, vous devez marcher sur les trottoirs et accotements lorsqu’ils existent (article R412-34 du Code de la route).
S’il n’y a pas de trottoirs ou d’accotements, ou s’ils sont impraticables, vous pouvez circuler sur la chaussée, près de l’un de ses bords (art. R412-36).

Où traverser ?

Lorsqu’un piéton s’engage ou manifeste de façon claire l’intention de s’engager dans la traversée d’une chaussée, les véhicules doivent lui céder le passage et, si besoin, s’arrêter. Dans une zone de rencontre ou sur une aire piétonne, le piéton qui chemine est déclaré, une fois pour toutes, prioritaire.

Bien sûr, le piéton reste soumis au respect des règles qui le concernent :

  • S’il existe un passage pour piétons à moins de 50 mètres, vous devez l’utiliser.
  • S’il n’existe pas de passage, vous devez traverser selon un axe perpendiculaire à la chaussée.
  • Aux intersections à proximité desquelles il n’existe pas de passage pour piétons, vous devez traverser la chaussée en prolongement du trottoir (pas de traversée en diagonale).
  • Vous ne devez traverser qu’après vous être assuré de pouvoir le faire « sans risque, en fonction de la visibilité, de la distance et de la vitesse des véhicules ».
  • Lorsque la traversée de la chaussée est réglée par un feu de signalisation, vous ne devez vous engager que lorsque le feu est au vert pour les piétons.

Tout piéton ne respectant pas ces dispositions encourt une amende forfaitaire de 4€.

Actualités

Voir toutes les actualités