Partager sur facebook Partager sur twitter Imprimer la page Enregistrer la page en document PDF

Régulation du trafic sur la rocade

Mis à jour le 13 juillet 2018

La direction interdépartementale des routes Atlantique (DIRA) met en place la régulation d’accès sur plusieurs échangeurs de la rocade de Bordeaux, dont elle assure l’exploitation. La régulation concernera 17 bretelles d’accès de 7 échangeurs.
Regulation rocade- actu

Cette opération s’inscrit dans le programme ALIENOR II qui pilote tous les équipements nécessaires à la gestion dynamique du trafic et de la sécurité de la rocade bordelaise et de ses principales pénétrantes (A62, A63, A10, RN89).
La régulation d’accès a pour objectif d’améliorer les conditions de circulation sur la rocade aux heures de pointe en retardant l’apparition des bouchons et de fiabiliser les temps de trajet.

Le principe de fonctionnement

Des feux bicolores sont installés sur les bretelles pour réguler l’accès des véhicules à la rocade lorsque la densité du trafic augmente. Avec des arrêts de très courte durée sur la bretelle, les véhicules peuvent s’insérer plus facilement, au goutte-à-goutte. Le principe de régulation d’accès retenu pour la rocade de Bordeaux est une stratégie adaptative.

Le rythme du feu de la bretelle varie selon le trafic sur la rocade et sur la bretelle. Un régulateur centralisé recueille des données de trafic et transmet les ordres au contrôleur de feux. Lorsque le bouchon est constitué sur la rocade, la régulation est arrêtée, empêchant ainsi que la bretelle soit saturée ou qu’un bouchon remonte sur la voirie urbaine. Chaque bretelle est indépendante, mais pourra également fonctionner en lien avec les autres bretelles équipées en amont. Le dispositif empêche l’insertion de pelotons de véhicules sur la voie de droite de la rocade, phénomène qui peut générer des changements de file et des ralentissements provoquant un début de congestion qui se propage et se durcit aux heures de pointe.

Le déploiement du dispositif

Une première phase va entrer en service à compter de mi-juillet sur les trois bretelles d’entrées extérieures des échangeurs 24 et 25. Les tests vont démarrer ce mardi 17 juillet sur l’échangeur 24. Cette étape, qui durera 4 mois, va permettre de fiabiliser l’algorithme gérant les cycles de feux, avant un déploiement complet qui interviendra fin 2018 sur les autres bretelles.

Les bénéfices attendus pour les usagers de la rocade

La régulation d’accès sur la rocade Est et Sud conduira à une amélioration de la situation dans trois domaines :

  • La régulation d’accès permet de retarder l’apparition des bouchons sur la rocade. Cela ne signifie pas la fin des bouchons mais permet une fiabilisation des trajets dans l’agglomération et donc un gain de temps pour les usagers. Ce gain est estimé à partir du retour d’expérience des différentes expérimentations de la régulation d’accès qui ont déjà eu lieu à Paris, Nantes et Grenoble ainsi qu’à partir de modèles numériques de simulations.
  • La régulation d’accès permet également de diminuer  les émissions de gaz polluants tels que le CO2, les oxydes d’azote (NOx) et les particules fines (PM10) en réduisant le nombre d’arrêts et redémarrages des véhicules.
  • Enfin, elle permet d’améliorer la sécurité des usagers sur la rocade car l’insertion au goutte-à-goutte diminue le risque d’accrochage. De même, plus de fluidité sur la rocade atténue le risque de chocs arrière dus aux ralentissements brusques.

Actualités

Voir toutes les actualités